Coulisses

Utopiales 2016 : Machine(s)

Les Utopiales, pour les amateurs de Science-fiction, c’est le salon à ne pas manquer ! Littéraire sans l’être vraiment, cette rencontre mêle le cinéma sous toutes ses formes (longs et courts métrages, documentaires), la littérature, le dessin (romans, nouvelles, bande-dessinée, expositions), les sciences et les jeu de rôle.

Des films anciens ou inédits, des concours, des conférences et des tables rondes, des expositions… ce festival mélange les supports et les domaines pour mieux nous parler d’un immense sujet : la Science-fiction dans ce qu’elle a de plus vaste, des futurs lointains à nos avancées actuelles qui rattrapent les œuvres d’autrefois.

Cette année, les machines étaient à l’honneur. Une thématique qui a été particulièrement bien mise en valeur par le programme du festival. De la robotique pure aux Intelligences artificielles les plus évoluées, des cyborgs aux androïdes, des différents styles punk avec leur esthétique si particulière (Steampunk, Cyberpunk, Dieselpunk) à la mise à l’honneur de grands noms comme Allan Turing (pionnier de l’informatique et inventeur du test de Turing*).

alan turing.jpg

Cette année encore, les conférences ont accaparé une part non négligeable de mon planning. Je retiens en particulier les univers punk dans le jeu de rôle, les héros handicapés en SF, la vie d’Alan Turing, les cyborgs, l’esthétique steampunk, ainsi que celle sur l’avenir du monde du travail. Une édition particulièrement adaptée à mes recherches du moment puisque j’étais en plein brainstorming sur mon fameux roman du NaNo qui se déroule dans un univers futuriste cyberpunk peuplé de machines et de cyborgs.

Les Utopiales ne seraient bien entendu pas les Utopiales sans les nombreuses diffusions de films. De Harmony, un manga très perturbant qui pose la question du libre arbitre et de la conscience de l’homme à la rediffusion jouissive de Pacific Rim, sans oublier Jegg Robot et bien d’autres.

Et puis bien sûr les rencontres, les retrouvailles, les discussions, la librairie et les stands, les déguisements, la boulangerie d’en face… encore une édition haute en couleurs qui nous pousse à nous évader autant qu’à réfléchir sur notre avenir et notre condition… le but de la SF en somme.

Et désolé, je n’ai fais aucune photo cette année….

Et si vous voulez me suivre sur d’autres salons à travers la France, n’hésitez pas à aimer ma page facebook afin d’être tenu au courant des publications sur ce blog !

*Test de Turing, explication très grossière et résumée : le test de Turing consiste à permettre à des humains de converser avec une intelligence artificielle durant un court laps de temps. L’idée étant de savoir si la machine parvient ou non à se faire passer pour un humain.

1 réflexion au sujet de “Utopiales 2016 : Machine(s)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.