Quoi de neuf pour Septembre du côté de chez Muse ?

LogoDernière actu :

Mon mois d’août a été…
Pas mieux que le mois de juillet, en fait. Brasse coulée. Je commence à trouver le temps de me poser à nouveau devant mon ordinateur. De toute façon, je ne vais pas vraiment avoir le choix. Les corrections de Painful Hunt deviennent vraiment urgentes.

LogoEn travail :

Écriture :

Étant donné mon début d’été (on me souffle que le mot que je cherche est « année ») catastrophique, j’ai décidé de lever le pied sur l’écriture. Le reste de 2020 sera donc consacré presque exclusivement aux corrections.

Bon, en vrai, j’ai fauté un peu. Mais la traduction, ce n’est pas vraiment de l’écriture. Pas vrai ?

Corrections :

Je reprends donc (toujours) au chapitre 5 de Painful Hunt. J’espère réussir à terminer cette version d’ici… fin septembre (Cerveau me souffle que ce sera plutôt octobre).

Brainstorming :

Pourquoi Muse veut mon projet qui est le moins d’actualité, exactement ? (Nom de code : armature. C’est une romance contemporaine qui parle de Nantes, d’islam, de grossophobie et de camions. Je sais, aucun rapport avec le titre. Demandez à Muse.)

LogoProchain salon :

LogoExtrait :

« — C’est moi où ils sont vraiment mauvais, cette année ?
Mathie répond du tac au tac, agitant un stylo agressif en direction de son amie.
— C’est toi. Tu dis ça à chaque rentrée.
— Je suis sûre que cette année, c’est pire.
Une voix masculine que je n’arrive pas à replacer se mêle de la discussion.
— Ça aussi, tu le dis à chaque rentrée. »

Painful Hunt, Jason.