Vieux livres sur une étagère.
Archives

Psycho-test, moi et mes personnages

Un des outils amusant d’internet, ce sont les psycho-test ! Oui, j’avoue, je raffole de ces trucs où on nous pose 50 questions pour nous dire qui nous sommes. Et plus il y a de questions, mieux c’est. Mais non content de faire ces test sur moi-même, il m’arrive d’y répondre du point de vue d’un de mes personnages ! Pour procrastiner l’écriture ? Pas seulement !

Un test de personnalité à tester : le MBTI

Mon test favori, c’est le MBTI. Il test votre personnalité selon 4 axes : l’énergie (Extravertion/Introversion), les informations (Sensations/Intuition), les prises de décisions (Pensée/Sentiment) et la vision du monde (Jugement/Perception), et vous classe donc dans un des 16 profils possibles. Dis comme ça, ça a l’air un peu bizarre. Mais pour avoir tenté de nombreux test de personnalités, je n’en ai jamais trouvé qui soit aussi bien conçu ni aussi exact.

Tout d’abord, parce que les questions sont bien pensées, assez précises pour ne pas laisser trop de place à l’interprétation, avec des réponses par échelle qui permettent de nuancer. Et surtout, le résultat sur moi-même m’a bluffé (et fait mourir de rire à certains moments, il faut l’avouer). Savez-vous que j’ai le même type de personnalité qu’Albert Einstein ? Quelques morceaux choisis de la personnalité « Logicien » (INTP) :

« Le type de personnalité « Logicien » est assez rare, car il ne constitue que trois pourcent de la population, ce qui est incontestablement une bonne chose pour eux, car rien ne les attristerait plus que d’être « ordinaires ». »

Voilà l’introduction… ça tape juste, pas vrai ?

« Ce n’est pas qu’ils soient malhonnêtes, mais les gens qui ont le type de personnalité « Logicien » ont tendance à partager des pensées qui ne sont pas entièrement développées, à essayer des idées et des théories sur les autres dans le cadre d’un débat contre eux-mêmes plutôt qu’à considérer les autres comme de vrais partenaires de conversation. »

Je… confirme. Et je crois que ceux qui me connaissent bien peuvent confirmer aussi.

« Quand les Logiciens sont particulièrement excités, la conversation peut friser l’incohérence s’ils essaient d’expliquer la guirlande de conclusions logiques qui mènent à la formation de leur dernière idée en date. Souvent, les Logiciens préfèrent simplement quitter un sujet avant que l’on soit parvenu à comprendre ce qu’ils essayaient de dire, plutôt qu’essayer de dire les choses avec des mots simples. »

Mais non… je peux parler simplement (enfin… je crois ?). Par contre, il parait que ma voix vire dans les aigus quand un sujet me passionne trop. Oups ?

Autres tests possibles

Parmi les autres test disponible, un assez connu est l’Ennéagramme. Il s’agit d’un modèle qui se base sur le centre d’intelligence privilégié : instinctif, émotionnel ou mental, et sur l’utilisation de ce centre : vers l’intérieur, vers l’extérieur ou à l’équilibre. Un concept assez intéressant, mais j’avoue avoir eu plus de mal à répondre aux questions que pour le MBTI, peut-être parce qu’il propose moins de nuances dans les réponses et que les questions sont souvent pointues et abordent souvent deux éléments à la fois.

Le résultat reste amusant de véracité « Les Investigateurs craignent essentiellement qu’ils n’aient pas assez de force intérieure pour faire face à la vie, ainsi ils tendent à se retirer, retraiter dans la sûreté et la sécurité de l’esprit où ils peuvent mentalement se préparer à leur apparition au monde. »

Un test plus ésotérique mais amusant à réaliser est celui des chakras, qui a pour but de voir si vos chakras sont à l’équilibre, sur-actifs ou sous-actifs. Il existe neufs chakras : racine (corps), sacré (sentiments et sexualité), nombril (sociabilité), coeur (amour), gorge (expression et art), troisième oeil (intuition), couronne (sagesse et spiritualité). Les questions sont parfois un peu étranges, et clairement, ce test est moins terre-à-terre que les autres. Mais je pense qu’il peut ouvrir une autre dimension dans sa réflexion.

Faire passer un psycho-test à ses personnages

Bref, revenons à nos moutons. Ou plutôt à nos personnages. Je suis très loin de faire passer ce genre de tests à tous mes persos, parce ça prends du temps. Et que j’ai beaucoup trop de personnages. Mais tenter le coup m’a appris deux choses : quand j’ai une bonne maîtrise du perso : le test du MBTI est parfaitement valide ! Ainsi, je n’ai eu aucune surprise en découvrant que Ellioth, l’un des héros de Painful Hunt, était un « Défenseur » (ISFJ). Petit extrait choisi :

« Naturellement sociables, qualité étrange pour des Introvertis, les Défenseurs utilisent leur excellente mémoire non pas pour retenir des données et des futilités mais pour se souvenir des gens et des informations relatives à leur vie. »

Mais là où ces psycho-tests vont être vraiment intéressants, c’est lorsque vous avez du mal avec un personnage. Pas vraiment parce que le résultat du test va vous indiquer à quoi ressemble son caractère, mais dès la démarche de réponse aux questions. Parce que celles-ci vont vous faire vous interroger sur le comportement de votre personnage, la manière dont il serait amené à agir dans telle ou telle situation, parfois totalement décalé par rapport à votre roman et… c’est là que vous verrez ce qui coince, ce qui est illogique ou pas clair dans son caractère ou ses réactions. C’est ainsi que j’ai réussi à décoincer certains personnages que j’avais beaucoup de mal à faire agir, et à affiner leur caractère lors de situations anodines qui sont pourtant la base du caractère.

Ainsi, le MBTI m’a permis dès les réponses aux questions de réaliser que je en maîtrisais pas bien le personnage d’Aylin. D’ailleurs, après l’avoir réalisé deux fois, j’ai obtenus deux réponses différentes : Médiateur (INFP) et Inspirateur (ENFP). Alors… je ne sais pas encore, peut-être parce que c’est un personnage qui « a ses têtes ». Du coup, ce n’est peut-être pas étonnant que j’ai du mal à savoir si elle est introvertie ou extravertie parce que ça va clairement dépendre de la situation et des gens avec qui elle se trouve. Encore à creuser, donc.

Alors… certes, tout ça est un peu long à faire. Mais je pense qu’il vaut vraiment la peine de le tester sur vos persos. En particulier ceux qui vous posent soucis. Cela vous permettra de vous poser les bonnes questions, et qui sait… d’y trouver les réponses qui vous décoinceront dans votre écriture ?

Pour découvrir d’autres articles, n’hésitez pas à aimer ma page facebook ou à suivre mon compte twitter ! Mes news d’auteurs sont également sur mon site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.