Vieux livres sur une étagère.
Archives

L’art des Guérisseurs 3

Les extraits présentés dans cet article appartiennent à une version caduque du texte. Je les laisse, parce que je tiens à en garder une trace malgré tout.

Les cataplasmes

Je regroupe ici les cataplasmes vrais, généralement fait à base d’argile verte, parfois additionnée de plantes broyées que l’on applique sur la peau pour diminuer l’inflammation, et les pansements à base de miel utilisés pour traiter les plaies.

Cataplasme à l’argile verte :

L’argile verte est largement utilisée, aujourd’hui encore, en cataplasmes à la fois sur la peau afin de soulager des inflammations, et sur les plaies. Le fonctionnement de l’argile est mal connu, même si on sait que sa richesse en minéraux et oligo-éléments contribue à son action, ces éléments pouvant passer à travers la peau pour pénétrer la zone inflammée. L’argile possède également des propriétés absorbantes et capte les toxines produites par l’organisme, ce qui est intéressant lors d’inflammation et pour le traitement des plaies infectée.

Argile verte - le lot en action
Argile verte – le lot en action

Pansements au miel :

Le miel est connu depuis l’antiquité pour ses vertus antiseptiques et cicatrisantes. Appliqué sur des plaies, même particulièrement délabrantes, il contribue à l’élimination des tissus morts et au comblement des plaies profondes avec une efficacité indiscutable.

La science moderne en sait un peu plus sur les propriétés du miel que sur celles de l’argile. En effet, le miel agirait contre les bactéries à deux niveau, le premier est sa haute teneur en sucre qui inhibe la croissance bactérienne, c’est d’ailleurs un conservateur naturel bien connu. Mais le miel contient également une enzyme, la glucoxydase, qui produit de l’eau oxygénée, ainsi que quatre autres substances aux effets antibactériens et anti-inflammatoires.

Son efficacité sur la cicatrisation restent cependant partiellement mystérieuse. On sait malgré tout que le miel permet de maintenir la plaie dans un milieu humide et légèrement acide favorable à la multiplication cellulaire. On suppose également qu’il apporte des éléments nutritifs aux cellules de l’organisme par contact direct, accélérant leur multiplication.

Miel - Chroniques d'un naturopathe
Miel – Chroniques d’un naturopathe

Sources :

Docteur David LECHAUX, Le miel et la cicatrisation des plaies.

Via les herbes

Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.