Vieux livres sur une étagère.
Archives

L’art des Guérisseurs 2

Les extraits présentés dans cet article appartiennent à une version caduque du texte. Je les laisse, parce que je tiens à en garder une trace malgré tout.

Les plantes médicinales

Une grande partie de l’art des Guérisseurs dans Le fils de l’Ange est basée sur les principes de la phytothérapie, c’est à dire la médecine par les plantes. Elles sont principalement utilisées sous forme de potions (infusion* et décoction**) et localement en cataplasmes***.

Toutes les plantes mentionnées dans ce livre, ainsi que leurs propriétés curatives sont réelles, à une seule exception : la belle de lune. Ingrédient principal des potions de sommeil, la belle de lune entraîne l’inconscience et un accélération importante de la guérison. Elle permet aux Guérisseurs de Valone de pratiquer de véritables anesthésies et de guérir des blessures ou maladies qu’il serait très difficile de traiter sans médicaments modernes, en particulier des antibiotiques. Mais comme tout élément d’une grande puissance, la belle de lune est dangereuse et ne peut être utilisée que par des Guérisseurs expérimentés. En effet, un mauvais dosage peut facilement entraîner la mort.

Lorsque j’ai cherché un nom pour cette plante aux grands pouvoirs, l’image qui m’est venue est celle de la mythique fleur de lune. Une fleur blanche qui n’éclot qu’à la nuit tombée et meurt au petit jour. Cette fleur a déjà été utilisée dans le manga Wolf’s rain.  Elle y représente le chemin d’accès au rakuen, le paradis que recherchent les loups.

Manga Wolf's rain
Manga Wolf’s rain

En dehors de la belle de lune, toutes les autres plantes mentionnées le sont en tenant compte de leurs propriétés réelles. Elle sont utilisées aujourd’hui encore dans certaines cultures, et même chez nous où leur usage revient en force après plusieurs centaines d’années d’oubli.

.

Extrait :

« Seth n’utilisait de poudre de Belle de lune qu’avec parcimonie. Cette plante extrêmement rare et puissante était l’ingrédient principal des potions de sommeil, ayant la double particularité de provoquer l’inconscience et d’accélérer de manière impressionnante la guérison.

Il en possédait un peu, et s’étonnait toujours que Maître Killian accepte de lui en fournir, mais il n’en mettait jamais plus de quelques miettes, n’ayant pas les compétences nécessaires pour l’utiliser sans risque à son plein potentiel.

Il y associa donc des plantes aux vertus sédatives et antalgiques : du millepertuis, de la valériane et de l’Escholtizia, une autre plante généralement réservée aux Guérisseurs mais dont Maître Killian lui avait offert une réserve. Il ajouta une pointe de mélilot pour lutter contre le gonflement et de la reine de prés pour la douleur. »

Le Fils de l’Ange – Chapitre 17

Ophélie Hervet

Escholtizia - Le figaro
Escholtizia – Le figaro
Millipertuis - Wikipédia
Millipertuis – Wikipédia

* Infusion : Potion obtenue par macérations de plantes dans de l’eau chaude.

** Décoction : Potion obtenue en portant à ébullition de l’eau contenant des plantes.

*** Cataplasme : Préparation pâteuse appliquée sur la peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.