Bannière de la catégorie "Errances"
Errances

Errances

Avez-vous mon superbe blog ? Je vous l’avais promis, Karine Rennberg l’a fait ! Oui, j’ai honteusement délégué. Mais vous avouerez que le résultat vaut la peine, ça fait quand même plus sérieux et moderne que mon joli html à l’ancienne (c’est ça, d’avoir appris l’informatique quand j’avais douze ans, mes restes datent des années 90… esthétique incluse).

Et pour aller avec cette nouvelle version, je vous avais annoncé la création d’une catégorie entièrement nouvelle, je vous présente les « Errances« .

La louve avance sur la pointe des coussinets, la truffe au ras du sol et les oreilles mobiles. Le vent chante dans les feuilles, fait bruisser les fougères, soulève l’odeur des animaux de passage et celle de l’eau toute proche. Tout autour, il reste des hectares de forêt à découvrir. Un nouveau territoire, vierge et toujours changeant.

Grande forêt avec cascade.

Avec cette nouvelle catégorie, mon blog s’écarte un peu des sentiers de l’écriture. Je vais donc y être un peu plus intimiste, plus personnelle. Je vais parler de moi, de mes questions identitaires, de mon travail sur moi-même, des problématiques qui me tiennent à cœur et qui bien sûr transparaissent dans mes textes. Car tout est lié, n’est-ce pas ?

Errances, ce sera pour moi le moment d’évoquer ma vision du monde et de la société. Une image portée par mes propres errances identitaires et celles de mes personnages. Mais parce que cette nouvelle version du blog se veut surtout volontaire et optimiste, vous y trouverez aussi des thématiques liées au bien-être et au bien-vivre, à travers des pratiques telles que le sophrologie, les arts-martiaux, le minimalisme… et bien sûr, la grande thématique du développement personnel. Car qu’est-ce qu’écrire si ce n’est pas être un peu idéaliste ? Rechercher un monde meilleur, mais aussi tenter d’évoluer soi-même, de grandir comme nos personnages grandissent au fil des textes ?

La louve se laisse tomber sur le flanc, étendue en travers de la mousse épaisse. Un vent léger joue dans sa fourrure, fait bouger les feuilles en traçant des jeux de lumières sur le sol. Juste un instant pour savourer le présent.

Loup endormi dans les herbes sèches.

2 réflexions au sujet de “Errances”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.