Coulisses

CoCyclics, 10 ans de rêves et de plumes

Les dix ans de CoCyclics

Rainette

Hier, une petite centaine de personnes s’est retrouvé dans une salle. Les visages connus, les autres, les silhouettes familières mais oh combien impressionnantes des anciens et de ceux que l’on voit plus souvent de l’autre côté d’une table de dédicaces.

Des tables de victuailles sucrées et salées, toutes mélangées, des jus de fruit et du nénuphou (avec sa drôle de couleur aqueuse, entre le bleu et le vert). Les conversations qui débutent, les gens que l’on retrouve, ceux que l’on cherche, visages inconnus malgré parfois des heures de travail en commun.

Les échanges autour des groupes de travail, qui reviennent en live sur les messages écris parfois trop impersonnels, les questions qui dérivent du sérieux « cette description pose problème » au ludique mais non moins essentiel « quel est ton perso préféré? Et le méchant, tu penses que c’est qui? ».

Les groupes se défont et se refont. Les heures passent, les intrigues sont décryptés, les auteurs classés par sadisme et les personnages par classe vestimentaire et capacités martiales. Des discussions commencées par écrit se terminent à l’oral, plus déliées.

Un discours retrace les dix années passées. Ambiance nostalgie pour les uns, sensation de manque pour les autres plus récemment arrivés, mais le bonheur de savoir que les valeurs sont toujours là, au delà de toutes les espérances. Le forum a évolué, s’est ouvert à d’autres espaces de travail et d’émulation, d’autres manières d’apprendre et d’avancer ensemble, les principes fondateurs sont restés. L’entraide, la bienveillance, la bonne humeur, la folie aussi.

Une chanson et des carnets se mettent à circuler, pour réunir les griffes et petits mots des présents. Messages intimes, souvenirs marquants, petits dessins et encouragements. On attends devant certains qui noircissent les pages pour avoir un mot, une trace précieuse du lien qui nous unis. On échanges avec d’autres en tentant de se rappeler d’un moment, d’un mot, d’une impression de première rencontre, d’un personnage qui nous a marqué. On regarde sans oser croiser leurs regards ceux que l’on connaît en se demandant ce qu’ils savent de nous. J’aime ses livres, mais se souvient-il seulement de mon pseudo ? On ose, on y va. Parce qu’on est une famille. Nombreuse et foisonnante, mais unis sur une même mare.

On reviendra dans dix ans, et peut-être que le petit têtard perdu sera devenu grenouille, que ceux qui impressionnaient tant se seront fait compagnons de galère, souvenirs de soirées et voisins de dédicaces. Qui sait? Parce que la mare est là aussi pour ça. L’échange, le partage, la transmission.

Quelle légitimité avons-nous? Aucune. Juste l’envie, le respect, et un regard qui s’affute au fil des mois, des lectures, du travail, des corrections, des rires et des larmes partagées. Dix ans pour certains, moins de deux ans pour moi, quelques mois pour certains, et dans dix ans?

6 réflexions au sujet de “CoCyclics, 10 ans de rêves et de plumes”

    1. Des rencontres toujours trop courtes, où l’on se rends compte en partant de tous les gens à qui on a pas parlé (et de tous ceux qu’on ne fréquente pas forcément sur le forum, car ne travaillant pas sur les même projets, aussi)

  1. Super résumé de cette belle journée! Ça m’a fait super plaisir de te rencontrer, toi et tous les autres. C’est vrai qu’en étant récemment arrivée c’est impressionnant tout ce travail pour construire cette communauté, et le bel esprit qui y règne toujours 10 ans après. J’espère qu’on aura l’occasion de partager ce genre de moments avant les 20 ans du forum!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.