Bannière de la catégorie "Rencontres"
Livre, Rencontres

Au cœur du Loch, de Marine Gautier

Et me voilà pour la dernière chronique du Prix des Auteurs Inconnus avec le roman de Marine Gautier : Au cœur du Loch, le premier tome de La légende d’Iseabail et Keir. Comme de coutume avec ces chroniques, je garantis un article sans spoiler.

Couverture du roman 'Au coeur du Loch"

Résumé :

L’Écosse, ses îles et ses histoires.

Dans un pays encore marqué par les rébellions jacobites, Andrew, ancien Highlander, tente d’élever seul ses deux filles : Iseabail et Moira. Au travail de la terre se succèdent les escapades secrètes au bord des Lochs. La famille s’y retrouve autour d’un air de cornemuse, savourant les contes de leur lande.

Sous la surface ondulent les mythes.

Cependant, l’apparition d’un être de légende bouleverse l’une des sorties de la famille McAndie. Craignant pour la vie de sa jeune sœur, Iseabail s’élance vers l’esprit aquatique et se fait engloutir avec lui au fond des eaux sombres.

Un sacrifice peut-il changer tout un destin ?

Mon avis :

Tout d’abord, je tiens à dire que j’ai dévoré ce roman. Concernant le style, c’est vraiment pour moi le plus abouti des cinq textes en compétition. D’ailleurs, je n’ai absolument rien à redire à ce sujet ! Les descriptions sont immersives, tirent profit de très belle manière du décor de l’Écosse, de ses campagnes et de ses Lochs. La narration est fluide, dans l’action et les pensées, les points de vue sont clairs et parfaitement exploités, les dialogues réalistes. Vraiment, du tout bon !

La romance commence un peu comme dans un conte bien connu, mais elle va tirer son épingle du jeu par la suite grâce à une série de rebondissements cohérents et plutôt bien menés. Les personnages ne sont pas focalisés sur leur amour naissant mais sur un problème à résoudre. Et c’est ce qui, selon moi, donne les meilleurs textes. Parce que ça permet aux personnages d’exprimer au mieux leur potentiel et leur caractère.

Passons donc à ces fameux personnages. C’est là que je vais avoir quelques bémols, car ce texte n’est pas un coup de cœur même s’il tire son épingle du jeu dans cette sélection. J’ai adoré les personnages d’Iseabail et de sa famille, mais clairement, je suis restée sur ma faim concernant Keir.

Il s’agit du personnage le plus mystérieux. C’est peut-être pour cela que l’on n’a pas son point de vue dans l’histoire, et que l’on reste tout du long dans la tête d’Iseabail. Mais pour moi, ça a eu un effet pervers. J’ai trouvé que Keir manquait de développement et que son passé mystérieux/traumatique n’était pas suffisamment exploité. Résultat, j’ai eu l’impression d’un personnage lisse, sans profondeur, alors qu’il était sacrément prometteur ! Surtout en comparaison de « chardon de feu » qui brûle de part son caractère et sa volonté durant tout ce texte.

Quoiqu’il en soit, ce roman reste mon préféré de la sélection. Ne serait-ce que parce que son style est magnifique et qu’il exploite à merveille le décors et les légendes de l’Écosse de cette époque. Et aussi parce que l’héroïne est superbe, pleine de peps, volontaire, un peu rebelle sans être idiote. Bref, une héroïne marquante comme on n’en voit pas assez souvent.

Si cette chronique vous a intrigué, vous pouvez retrouvez ce roman sur le site de sa maison d’édition !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.