Bannière de la catégorie "Hurlements"
Actualités, Hurlements

2021, l’année de la pause.

Voici venir le traditionnel bilan de fin d’année. Après une année 2020 très (trop) remplie, j’avais choisi de placer l’année 2021 sous le signe du slow.

Mes objectifs : m’installer tranquillement dans mon nouvel appartement, lever le pied sur l’écriture, m’efforcer de trouver un équilibre entre travail et anxiété, et varier sans pression mes activités de loisir.

Le bilan d’une année slow

Le but avoué de l’année 2021 : me respecter. Ce fut plutôt une réussite. J’ai jonglé plusieurs mois avec une fatigue importante et j’ai choisi de souvent me laisser porter, sans me forcer à produire et sans (trop) culpabiliser de cette apparente immobilité. Aucune publication, pas de grande avancée professionnelle, pas d’investissement sportif ou culturel…

Au final, je n’ai aucun regret. Car cette année m’a permis de me réapproprier mon sommeil, mes rythmes alimentaires (même si je fais encore beaucoup n’importe quoi, je comprends mieux mon fonctionnement et mes besoins) et d’apprivoiser l’anxiété qui se manifestait de plus en plus dans mon travail. Même s’il reste encore beaucoup de travail à ce niveau (un jour, je pourrai peut-être me sevrer du xanax (on peut rêver)), j’ai vraiment la sensation d’avoir progressé sur mon rapport à moi-même, à mon corps et à ma relation au monde.

L’écriture à pas de louve…

Bien entendu, cela signifie qu’il n’y a pas eu de grande avancée concernant ma carrière d’autrice. D’autant que j’ai passé une grande partie de 2021 à retravailler en profondeur un roman… qui ne paraîtra pas. Finalement non conforme aux souhaits de ma maison d’édition (et j’avoue être d’accord sur ce point), le projet a été abandonné. Il est probable que je le reprenne plus tard, sous une autre forme et avec un nouveau gros travail de corrections dessus. Je ne considère cependant pas cette situation comme un échec. Malgré tout, je suis fière du travail que j’ai accompli sur ce texte et de ce qu’il m’a appris.

Le reste de mon travail a concerné « Freedom Maze », le prochain et dernier tome de ma série « Prison ». Un brouillon de roman qui est très loin de me satisfaire en l’état et je dois reprendre l’année prochaine sous les conseils de mes éditrices. Un énorme travail qui va encore une fois me prendre de très nombreux mois. Voilà pourquoi je ne prévois cette année rien de plus, si ce n’est l’avancée de mon quatre mains fétiche qui constitue de tout temps ma plage d’écriture plaisir.

Quelques avancées cependant ont ponctué ma carrière d’artiste, car j’ai repris la photo et mis en place une newsletter au cours des derniers mois.

2022, une année sous le sceau de la curiosité

Je me connais, après une année comme 2021, je suis susceptible de me remettre très vite une forte pression sur le dos afin d’avancer. Avancer quoi ? Tout ! J’ai encore du mal à apprivoiser le fait de mener une carrière plurielle et de ne pas monter vite et haut dans tout ce que j’entreprends. Des relents de productivisme dont j’essaye lentement de me débarrasser pour gagner en sérénité.

Alors, pour lutter contre cet élan que je sais source de frustration et de culpabilité, j’ai décidé de placer 2022 sous le sceau de la curiosité. Mon objectif : varier les plaisirs et les découvertes, papillonner, lire et essayer des choses sans me prendre la tête.

Dessin d'un portrait de jeune femme aux longs cheveux blancs, des papillons posés sur ses cheveux et un papillon bleu sur son nez.
Image par Prettysleepy de Pixabay

L’écriture : un seul projet

Freedom Maze sera mon seul projet de l’année. Après des années à jongler avec 2 projets par ans, à programmer des textes que je n’avais au final jamais le temps de reprendre, je me fixe cette année un programme réaliste : un unique roman à réécrire. De quoi travailler consciencieusement sans me noyer sous la pression du timing et de la productivité.

Au travail : une ouverture

Dans mon travail, je m’ouvre à des découvertes et à des projets multiples moins ambitieux que ma formation de 2020.

Mes arts : l’ouverture du blog sur la photographie

Je l’avais prévu en fin d’année dernière, je compte créer une page de mon site pour faire découvrir mes photographies, et publier quelques articles sur le sujet dans le courant de l’année. Pas de mise en place ou de changement ambitieux, juste le développement progressif de cette activité.

Le sport : expériences nouvelles et régularité

Voilà un moment que je souhaite reprendre les arts martiaux sans parvenir à trouver le temps ou la motivation de m’y investir sur l’année. Alors cette fois, je fais le choix de renoncer pour un temps et de m’ouvrir à d’autres options. La marche restera mon exercice privilégié, je vais tenter la danse et le yoga en dilettante, tenter de poursuivre la musculation en fond, et voir ce qui en ressort.

Et tout le reste…

Lecture plaisir, newsletter et articles scientifiques, travail des langues, toujours quelques visites et musées. Pas de cuisine, il ne faut pas abuser. Je vais par contre tenter de trouver le temps de faire des bougies ! Ah, et continuer à garder mes plantes en vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.