Bannière de la catégorie "Errances"
Bien-être, Errances

Le yoga, nouvelle tentative.

Le yoga, échec critique :

Vous avais-je parlé du yoga ?

Photo d'une personne debout au bord de la mer, de l'eau jusqu'à mi-molet, en posture de l'arbre face au soleil levant.
Image par Pexels de Pixabay

Il y a deux ans, suite au déménagement de ma sophrologue et à mon échec cuisant pour trouver un nouveau groupe qui me corresponde, j’ai décidé de tenter le yoga. De quoi allier le côté spirituel et méditatif de la sophrologie à un minimum d’exercice corporel.

Résultat ? Un groupe déjà formé, nombreux, et une crise de sciatique au bout de deux mois à cause d’un exercice mal contrôlé. Vade Retro yoga. Je me suis juré de ne plus jamais tenter cette pratique diabolique.

On retente ?

Sauf qu’il y a eu la kiné pour tout un tas de petites gênes musculaires et articulaires qui ne passaient pas. Et la conclusion sans surprise : j’ai une posture de merde, des articulations juste un peu trop laxes et une musculature de misère. Et la kiné n’avancera à rien si je ne travaille pas à corriger ça par moi-même à côté. J’ai commencé par les étirements, on a ajouté un peu de musculation du dos et du travail de posture/équilibre.

Et là… deux choses viennent de se chevaucher : 1. j’ai lu un livre sur l’ikigai (un sujet dont je reparlerai sans doute plus tard) et les secrets de la longévité des centenaires. Au-delà du mental et d’une bonne alimentation, plusieurs évoquaient le yoga. 2. Je ne sais comment, je me suis retrouvée sur YouTube à regarder des chaînes de yoga, de muscu, de fitness et un mec qui veut maigrir (go Keni !). Bref, je me suis dit « Why not » et j’ai ressorti le tapis de yoga (parce que le fitness, c’est trop dur, faut pas déconner).

En réalité, le problème de ma première tentative n’était pas yoga en lui-même. C’était l’encadrement. Alors, cette fois, j’ai décidé de tenter seule. C’est à ça que sert YouTube. Je n’ai pas pour objectif d’en faire un chemin de vie. J’ai bien assez de choses à côté. Je ne cherche qu’à mettre en place une routine qui mêle un peu de cardio, du gainage, de la musculation basique et du travail de posture et de proprioception (= le sens qui nous indique la position de notre propre corps dans l’espace. Moi, je ne l’ai pas, c’est les coins de meuble qui me le disent). Bref, ça me paraît finalement une bonne base pour entretenir mon corps facilement, de chez moi, sans aucun équipement à part un tapis qui traînait dans un coin depuis deux ans.

Même posture, photo à contre-jour où on ne voit que la silhouette, de profil.
Image par Free-Photos de Pixabay, oui j’ai un truc avec la posture de l’arbre.

Premier objectif : Passer de 30 secondes à 1 minute de gainage, réussir à réaliser des fentes et surtout 10 burpees (à genoux) sans m’exploser un coude au passage. Et bien sûr : effectuer une salutation au soleil qui ressemble à quelque chose. Puis j’ajouterai la salutation à la lune (et la posture de l’arbre, parce que je kiffe). Et ensuite ? C’est probablement tout. Je veux juste être capable de gérer le poids de mon propre corps sans avoir peur de bousiller mes articulations.

Pour ne rien rater de mes avancées et actualités, une newsletter mensuelle a été mise en place. N’hésitez pas à vous y inscrire ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.